Accueil
La Courneuve
Retour
Les Comités de voisinage se réunissent Le 19.04.2018
Le 05.04.2018
Arrêtés anti-expulsions locatives
Fin de la trêve hivernale
En plus du retour des beaux jours, le printemps marque aussi la fin de la trêve hivernale. Si, comme chaque année, les expulsions de locataires sont suspendues du 1er novembre au 31 mars, les locataires ne sont plus protégés à partir du 1er avril. Les expulsions et les coupures énergétiques dues à des factures impayées reprendront, et les structures d’urgences fermeront leur accès aux personnes dans le besoin. Le maire Gilles Poux rappelle dans l'édito du dernier journal Regards (493) que : Depuis le 31 mars, la police peut de nouveau expulser les locataires après décision de justice et sur réquisition du préfet. Pourtant, tout le monde sait que déloger des familles, des enfants, ne règle rien. Jeter à la rue des personnes parce qu’elles n’arrivent plus à faire face à leurs charges ne fait qu’aggraver les situations déjà difficiles, voire tragiques. Comment retrouver un emploi lorsqu’on est hébergé dans un hôtel social, ou pire, obligé de dormir dehors ? Au fond, ce sont des pratiques inhumaines et contre-productives. Au début du mois, j’ai pris un arrêté municipal anti-mise à la rue. A travers cet arrêté, nous exigeons que les personnes expulsées soient tout de suite relogées dans un logement digne. Cette bataille juridique vise à faire flancher l’Etat pour qu’il applique réellement le droit au logement, qui est reconnu dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Code civil et le Code pénal."